entete article retour renne 3

Heureux qui, comme Jean, a fait un beau voyage

Retour sur les conférences à Pacé et à Rennes en février 2017.

retour renne retroprojTout a commencé par une invitation faite par Jean-Claude Rolland, membre de l’Association Les rendez-vous de Saint Melaine. Ce fut à la suite de la parution dans La Vie du 18 février 2016, d’un numéro des “Essentiels” qui relatait mon expérience d’accompagnant de mon épouse, Janine, et qui présentait mon deuxième livre : À l’écoute de ton visage / L’ultime accompagnement d’une malade d’Alzheimer (DDB, 2016).

Les échanges entre Philippe Spitz, fils de Janine, et Jean Claude ont abouti à la tenue de deux conférences sur le même thème : L’identité de la personne face à la maladie d’Alzheimer, l’une à Pacé le 2 février 2017 et l’autre à l’espace Ouest-France à Rennes, en partenariat avec les Amis de la Vie, le jour suivant. Une belle affluence était présente à Pacé, et aussi à Rennes. J’y ai vu beaucoup de visages attentifs lors de ces différentes rencontres. J’ai vécu cela comme une sorte de miracle de la multiplication du visage de mon épouse…

Je tiens à remercier tous ceux qui ont participé à la préparation puis l’organisation de mes deux conférences : Philippe, mon responsable de la communication, Jean-Claude Rolland (qui au dernier moment a été appelé à une autre destination …).  André Badiche, des Amis de La Vie, qui m’a accueilli à mon arrivée à la gare de Rennes et m’a conduit chez Yves Detchessahar, président de l’association Les rendez-vous de saint Melaine, et son épouse Françoise, qui habitent près de Pacé.  Ils m’ont reçu très chaleureusement.  Françoise ayant préparé des repas adaptés à la situation, plus léger le soir avant la conférence, à 20h30, et plus conséquent le lendemain à midi, avec une excellente pintade…Ils m’ont conduit à Rennes qu’ils m’ont fait visiter avant la conférence, celle-ci a débuté à 18 heures. Là j’ai été accueilli par Daniel Vanier, des Amis de la Vie, et son épouse, qui a bien voulu se charger de la diffusion de mes livres, tandis que Daniel a présenté le conférencier et s’est occupé du déroulement du diaporama. À la fin, il a animé les échanges qui ont suivi la conférence, échanges auxquels ont participé André Badiche en tant que psychiatre et Marylène Mélou, au nom du bistrot-mémoire – elle est psychologue et coordinatrice de la plateforme répit de Rennes. Un grand merci aussi à Vera Briand adjointe au maire de la ville de Rennes chargée des personnes âgées et du handicap qui aidé à la mise en relation.

entete article retour renne

De plus, j’ai eu cette chance que des amis bretons – des Alsaciens émigrés en Bretagne – Louise et Alphonse Claus – Bock, sont venus à ma conférence à Rennes et m’ont ensuite amené chez eux à Saint Drédeno dans le Morbihan, où j’ai passé un excellent weekend. Mais avant de repartir à 20 heures, à la fin de la conférence, nous sommes allés manger des crêpes bretonnes, accompagnés par André Badiche et son épouse ainsi que par le couple Vanier. Vraiment sympa !

Pour finir mes remerciements, une mention spéciale pour Dominique Fonlupt, rédactrice en chef adjointe à La Vie, qui a annoncé ma conférence à Rennes de belle manière dans le numéro de La Vie du 26 janvier, avec ce titre : Jean Witt ou l’amour dépaysé. L’amour dépaysé fut déjà le titre de sa recension de mon premier livre La plume du silence / Toi et moi…et Alzheimer (Les Presses de la Renaissance, 2007), où elle a relevé que pour la première fois, cette maladie est abordée dans sa dimension spirituelle. Merci aussi à Éric Chopin d’Ouest-France pour ce bel article sensible sur mon livre.

Louise m’a reconduit à la gare de Rennes lundi le 6 février, où j’ai repris le train pour Strasbourg à 14h33. Philippe était là à mon arrivée à 19h30 et m’a ramené à la maison, à Weitbruch, à 20 kilomètres au nord de Strasbourg.

1 commentaire sur "Heureux qui, comme Jean, a fait un beau voyage"Donnez votre opinion →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *