bleistift1

sujet des interventions et conférences

Conférences & interventions

Les conférences sont toujours illustrées par un diaporama. Elles ont une durée d’environ 1/2 heure. Elles sont toujours suivies d’un échange avec le public. Elles s’adressent autant à un public néophyte qu’à des professionnels de la santé et de l’accueil des malades d’Alzheimer.

Elles sont ici proposées au nombre de 5, mais Jean Witt peut en élaborer une nouvelle sur simple demande.

1 chiffre vert PNG Ce que les malades d’Alzheimer nous disent
(être à leur écoute pour mieux les soigner).

Le premier des soins c’est le maintien de la relation avec
le malade. Il s’agit de  les écouter, et de leur parler.

2 chiffre vert PNG L’identité de la personne face à la maladie d’Alzheimer.

La perte de la mémoire entraîne-t-elle la perte de
l’identité de la personne? Cette identité se mesure-t-elle
au maintien des capacités restantes ou bien la personne
doit-elle, et peut-elle être considérée comme une personne
inconditionnellement, malgré les pertes inexorables
qu’entraîne cette maladie?

3 chiffre vert PNG La dépendance et l’accompagnement de fin de vie du malade d’Alzheimer.

Comme me l’a dit mon épouse au début de sa maladie Elle – Aide-moi à vivre.
Moi – Je ferai tout mon possible. Elle – Aime-moi et tu arriveras. Elle ne m’a pas demandé que je l’aide à mourir, mais à vivre…

4 chiffre vert PNG La maladie d’Alzheimer à la lumière des Écritures Saintes, et inversement.

Le malade d’Alzheimer voulant sans cesse “rentrer à la maison” manifeste par là qu’il se vit en exil. L’exil, pour ne prendre que ce thème là, est un thème éminemment biblique.

5 chiffre vert PNG L’amour à l’épreuve de la maladie d’Alzheimer.

“Toi et moi…et Alzheimer” est le sous-titre de mon livre “La plume du silence”. Que devient la vie du couple par l’irruption d’Alzheimer. “Il ne faudrait pas que quelque chose arrive et qu’on soit séparé” m’a dit mon épouse. Alzheimer ne nous a pas séparés, la mort nous séparerait-elle maintenant?